Massy • Livré

Logements et bureaux

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage Scoping, Demathieu & Bard Immobilier

Maîtrise d’œuvre Gaëtan Le Penhuel architectes, Land Act (paysagiste), Scoping (BETTCE)

Programme Construction de 74 logements, 

2200 m2 de bureaux et parking

Localisation Massy (91)

Surface de plancher 7 260m² 

Budget 12,9 M €

HQE RT 2012 -20%

Équipe projet Warren Lepolard

Photos Charly Broyer

Entreprise générale Demathieu Bard Construction

Le projet New Bergson situé au sein de la ZAC AMPERE piloté par l’urbaniste Dominique Petermuller occupe une position stratégique, en articulation entre les villes de Massy et Palaiseau, le long de l’Avenue Emile Baudot, en lien direct avec le Parc et le mail Ampère, au Nord Est.

 

Le programme de la consultation prévoyait deux bâtiments distincts accueillant chacun un programme différent, à savoir un immeuble de logement et un immeuble de bureaux. Nous avons pensé que la superposition programmatique (à l’instar de la ville haussmannienne) permettait à la fois d’avoir des bureaux bien visibles depuis la rue, en contact direct avec l’espace public et le jardin à rez de chaussée. Cette configuration permet aussi d’installer les logements à partir du deuxième étage, leur assurant ainsi une intimité accrue et des vues dégagées. Cette richesse programmatique sert la qualité de vie de l’ensemble immobilier : le rez-de-chaussée dédié aux activités crée un niveau actif et dynamique d’échanges et de vie urbaine.

 

L’opération installe une figure simple, alignée sur la rue et décomposée en 4 volumes bâtis jouant de légères inflexions. Ces plots reliés en partie basse avenue Émile Baudot par un grand hall vitré traversant adoptent des gabarits différents du R+2, sur jardin, au R+6 sur l’Avenue, dans le but recherché de variations altimétriques et de percées visuelles ascendantes multiples.

Dans la continuité des objectifs des urbanistes nous concentrons ainsi notre intervention à deux échelles différentes, celle du piéton et celle du ciel que nous proposons d’articuler autour de deux axes prioritaires :

• plus de porosité — l’îlot «traversant», au travers d’une mise en scène urbaine favorisée par la présence de volumétries sobres mais découpées permettant des percées visuelles variées au travers de la parcelle et rendant ainsi le projet multiple  et non monolithique.

• plus de nature — le jardin «vivant», par la mise en paysage de tous les espaces disponibles. Le projet offre ainsi à voir différentes strates de paysage du rez-de-chaussée aux étages élevés et participe activement au principe de «rue-jardin» initié par les urbanistes.

 

En étage des terrasses, loggias et balcons en projection permettent une véritable qualité d’usage. Ces prolongements extérieurs largement dimensionnés sculptent les volumes habités pour en faire des unités de vie à taille humaine où chaque logement est aisément repérable depuis la rue et les espaces partagés.

 

Le traitement des façades a été pensé de façon à affirmer les différents volumes et participer à leur intégration dans le tissu urbain existant ou projeté. Ainsi la façade sur l’Avenue Baudot revêt un caractère plus tertiaire avec sa façade fortement vitrée alors que celle rue Amérigo Vespucci se veut plus domestique avec ses profondes loggias en creux.