Clamart

Campus scolaire 20 classes et complexe sportif

Fiche technique

 

Maîtrise d’ouvrage Ville de Clamart

Maîtrise d’œuvre

Gaëtan Le Penhuel & Associés (Mandataires), VSA (BET Enveloppes et structure), Facea (BET Structure et fluides), ATSL (Paysagiste), ICTEC (Économiste), Éléments Ingénieries (BET HQE), Spooms (Cuisiniste), General Acoustics (BET Acoustique)

Programme Construction d’un campus scolaire (2 écoles élémentaires et 2 écoles maternelles) et complexe sportif
(dojo, gymnase, tennis, aire d’évolution) 

Localisation Clamart (92)

Surface de plancher 13 979 m²

Budget 30.7 M €

HQE Certification NF Bâtiments tertiaires, Démarche HQE

Date de livraison Décembre 2015 – Avril 2016

Équipe projet Gaétan Morales, Cristina Fernandez, Laetitia Biabaut

Photos Sergio Grazia

Entreprise générale Léon Grosse (Gros œuvre, Clos couvert, Lots techniques), Poulingue (Charpente et enveloppes), FC2P (Équipement de cuisine), Watelet Tp (Aménagements extérieurs)

Trapèze géant de près de 5 hectares, le terrain d’accueil du campus scolaire et sportif du Petit-Clamart vient s’interposer entre deux paysages antagonistes de la ville. Au sud, un parcellaire pavillonnaire hétéroclite, au nord, un alignement uniforme de tours massives de logements sociaux. Celles-ci, hautes de sept à douze étages, se dressent à la lisière d’une grande cité-jardin construite dans les années soixante. Le vaste terrain de l’opération est l’occasion de pacifier des tissus urbains autistes l’un à l’autre et donne suffisamment d’espace pour réconcilier les deux territoires. Pour en suturer les rives, trois axes de circulation transversaux sont créés, dont une rue piétonne centrale qui dessert l’équipement sportif et les établissements scolaires, pour moitié élémentaires et maternels.

 

Les quatre écoles, principalement en rez-de-chaussée, sont nichées sous un vaste tapis de verdure offrant à la vue des habitants un square surélevé inaccessible, mais cependant unificateur. Pour se repérer dans ce vaste ensemble, des volumes transpercent et émergent de la large plaque végétale, créant des doubles hauteurs ponctuelles, des respirations, des ouvertures vers le ciel tout en signalant les éléments particuliers du programmes situés au premier étage. Le complexe sportif est lui aussi fédéré sous une unique et gigantesque enveloppe. Tour à tour dilaté, creusé ou courbé, comme déformé par la présence de ses multiples fonctions – dojo, gymnase, aire d’évolution, terrain de tennis –, le bâtiment n’a cependant rien d’un monolithe. Cet aimable diplodocus est structuré par un squelette de poutres lamibois à plis croisés, de très grande portée. Sa peau de métal évoque un plissé d’Issey Miyake ajusté selon un patron impeccablement coupé. L’ensemble, écoles et bâtiment sportif, tout en courbes souples et vallonnées, crée un nouveau paysage artificiel paisible incarnant l’ambition d’un environnement urbain, social et éducatif partagé, propice au bien-être de ses usagers.

©2019 by Gaëtan Le Penhuel Architectes & Associés G.L. Atelier Design

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • Instagram - White Circle

23, rue de Cléry 75002 Paris

archi@lepenhuel.net